Les autorités américaines ont annoncé mardi un plan destiné à aider les propriétaires immobiliers en difficulté

Ils vont prévenir les saisies de leur logement par le biais de la modification des termes de leur emprunt.Ce plan vise à aider autant les ménages présentant le plus de risque que ceux ayant un profil financier plus solide, pourvu qu'ils puissent supporter un remboursement mensuel inférieur ou égal à 38% de leur revenus bruts mensuels.

A Cleveland, dans l\'Ohio, début 2008.
A Cleveland, dans l'Ohio, début 2008. (AFP/Timothy A. CLARY)

Ils vont prévenir les saisies de leur logement par le biais de la modification des termes de leur emprunt.

Ce plan vise à aider autant les ménages présentant le plus de risque que ceux ayant un profil financier plus solide, pourvu qu'ils puissent supporter un remboursement mensuel inférieur ou égal à 38% de leur revenus bruts mensuels.

Des millions de ménages pourraient être concernés. Une étude récente de la société de recherche Moody's Economy.com estime que 7,3 millions de foyers feraient défaut sur leurs emprunts entre 2008 et 2010 et que 4,3 millions d'entre eux pourraient perdre leur maison.

Près de 80% des ménages américains sont propriétaires de leur logement.

Ce nouveau programme passe par une extension de Hope Now (L'Espoir maintenant), destiné à éviter les saisies, a indiqué l'agence fédérale du financement immobilier. Le programme Hope Now qui regroupe des prêteurs, des conseillers et des investisseurs, a annoncé fin octobre avoir évité 2,5 millions de saisies immobilières depuis juillet 2007.

"Nous annonçons un programme important pour réduire considérablement les saisies évitables, avec une simplification et une rationalisation du programme permettant d'accorder aux propriétaires en difficulté des prêts hypothécaires qu'ils peuvent rembourser", a indiqué lors d'une conférence de presse le directeur de l'Agence fédérale du financement immobilier, James Lockhart. "Le programme vise l'emprunteur (...) qui a manqué trois paiements ou plus, possède et occupe le logement comme résidence principale, et n'est pas en faillite personnelle", a précisé M.Lockhart.

L'Agence fédérale du financement immobilier est l'organisme de tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac, les organismes de refinancement hypothécaires qui, à eux deux, garantissent ou détiennent 58% des prêts immobiliers du pays. Ces deux organismes sont depuis le début septembre sous tutelle de l'Etat, via à l'Agence fédérale du financement immobilier.