Cet article date de plus de treize ans.

Les allocations chômage vont être revalorisées de 1,2% à partir du 1er juillet

Cette décision a été votée par un conseil d'administration de l'Unedic après une négociation dans laquelle les syndicats n'ont pas réussi à arracher davantage.Au départ le patronat (Medef, CGPME, UPA) avait proposé 1%. Il a finalement mis au vote une hausse de 1,2% sur laquelle les syndicats se sont tous abstenus.
Article rédigé par Valérie Oddos
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'agence Pôle emploi de Hazebrouck (Nord) (AFP / Denis Charlet)

Cette décision a été votée par un conseil d'administration de l'Unedic après une négociation dans laquelle les syndicats n'ont pas réussi à arracher davantage.

Au départ le patronat (Medef, CGPME, UPA) avait proposé 1%. Il a finalement mis au vote une hausse de 1,2% sur laquelle les syndicats se sont tous abstenus.

Quatre syndicats sur les cinq (CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) siégeant à l'Unedic réclamaient une revalorisation de 2% et la CGT avait revendiqué 5%, selon une source syndicale. Face à la position patronale, les quatre syndicats ont ensuite demandé une hausse des allocations chômage de 1,65% et la CGT de 2%, mais le patronat n'a pas fait de contre-proposition, a-t-on ajouté de même source.

La hausse annoncée est supérieure à la revalorisation du Smic (+0,5% au 1er janvier 2010, sans coup de pouce). L'inflation devrait être de 1,2% en moyenne en 2010 selon les prévisions du gouvernement et de 1,6% selon l'Insee.

En 2009, les allocations chômage avaient été moins revalorisées que le Smic (+1%). Elles avaient été augmentées de 2,5% en 2008, +2% en 2007 et +1,95% en 2006.

La moitié des quelque deux millions de demandeurs d'emploi indemnisés par l'assurance chômage touchent une allocation inférieure ou égale à 966 euros mensuels, selon les chiffres de septembre 2009.

Environ trois chômeurs sur dix ne perçoivent ni indemnisation de l'assurance chômage ni allocation de solidarité versée par l'Etat (ASS, etc), ni n'ont ouvert de droits au Revenu de solidarité active (RSA).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.