Louvre-Lens : la fierté ch'ti

Cinq ans après son inauguration, le Louvre-Lens (Pas-de-Calais) a trouvé sa place parmi les sites culturels incontournables.

France 2

Depuis six ans, le Louvre-Lens (Pas-de-Calais) est devenu leur deuxième maison. Leur point commun : la fierté de posséder ce musée, posé en plein cœur du bassin minier. Un musée qui cherche à séduire son public. Ludovic n'est pas seulement guide. Son groupe de visiteurs sont des jeunes, tous envoyés par Pôle Emploi. Le but : s'inspirer des œuvres pour gagner en confiance. Le regard, la posture, tout est étudié pour faire bonne impression face aux employeurs. Depuis l'arrivée du musée, le taux de chômage baisse plus vite sur le bassin lensois qu'ailleurs dans la région.

450 000 visiteurs par an

Cathy et Mathieu Debas tiennent un café depuis quarante ans. Aujourd'hui, ils sont voisins du musée. Les visiteurs ont remplacé les mineurs. Rares sont les nationalités qui n'ont pas encore défilé dans ce café. Le quotidien des habitants a changé. Il y a cinquante ans, c'était une mine, puis un terrain vague et enfin le musée, qui a modifié le visage du quartier. Grâce au Louvre, le gout de l'art a essaimé à travers toute la ville. Chaque année, le Louvre-Lens reçoit 450 000 visiteurs. Mais la plus belle fierté c’est sans doute cela, des habitants qui se sont approprié leur musée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Louvre-Lens a accueilli 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le 4 décembre 2012.
Le Louvre-Lens a accueilli 2,8 millions de visiteurs depuis son ouverture, le 4 décembre 2012. (Musée Louvre-Lens / FREDERIC IOVINO)