Cet article date de plus de dix ans.

Le trafic RER était perturbé mardi en Ile-de-France suite à une grève des conducteurs à l'appel de la CGT

Le trafic sur le RER B était moins perturbé que prévu mardi en début d'après-midi, avec un train toutes les 30 minutes entre Denfert-Rochereau et Robinson/Saint Rémy-les-Chevreuse, la portion Gare-du-Nord/Denfert n'affichant, elle, aucun train, a indiqué la RATP.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le trafic sur le RER B était moins perturbé que prévu mardi en début d'après-midi, avec un train toutes les 30 minutes entre Denfert-Rochereau et Robinson/Saint Rémy-les-Chevreuse, la portion Gare-du-Nord/Denfert n'affichant, elle, aucun train, a indiqué la RATP.

Le trafic de la ligne A du RER restait "quasi-normal", avec 3 trains sur 4, a précisé la RATP. Sur le reste du réseau RATP, le trafic des bus, métro et tramways était normal. Aucun train ne circule entre Gare-du-Nord et Denfert.

A partir de 20H30, la Régie assure que le trafic sera assuré à 100% sur la ligne A, tandis que sur la ligne B, il y aura un train toutes les 15 minutes au départ de Denfert, un toutes les 45 minutes au départ de Saint Rémy, Palaiseau et Robinson et aucun train entre Gare du Nord et Denfert.

En ce jour de Fête de la musique, la RATP a assuré que "les gens pourront rentrer chez eux comme prévu grâce au dispositif exceptionnel +Grande nuit+, qui ne devrait pas être affecté par le mouvement de grève".

La RATP a mis à disposition des voyageurs un numéro vert: 0800 15 11 11.

La CGT-RATP, premier syndicat de l'entreprise, met en avant les spécificités de ces deux lignes, et notamment des qualifications particulières demandées aux conducteurs (double qualification SNCF-RATP par exemple) pour exiger une augmentation de leur rémunération. Or la RATP estime "avoir déjà pris en compte leur spécificité", notamment avec "depuis 2010, une prime mensuelle de régularité pour les conducteurs du RER A et depuis 2008, l'intégration de la double qualification RATP-SNCF dans le salaire sur le ligne B".

Selon la RATP, la grève a pour origine des revendications salariales et catégorielles, après un "constat de désaccord" lors d'une rencontre entre la direction et la CGT le 7 juin. D'après la CGT, "ce mouvement (...) engage la responsabilité de la direction de la RATP auprès des usagers en ne répondant pas aux revendications des agents".

Les conducteurs de RER des lignes A et B prévoyaient de se rendre mardi "massivement au siège de l'entreprise pour porter une nouvelle fois leurs revendications salariales devant la direction de la RATP".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.