Le trafic demeurait perturbé mercredi, pour le 4e jour de suite, sur un tronçon du réseau de Paris Saint-Lazare

Plus d'un train sur deux circulait sur la ligne L du Transilien, reliant principalement Paris Saint-Lazare à Versailles et Saint-Nom-la-Bretèche, conformément aux prévisions.La grève illimitée, lancée par Sud Rail, concerne 27 conducteurs de manoeuvre chargés du transfert des trains à vide entre les quais et les voies de garage.

Un train sur deux circule depuis dimanche sur les tronçons Paris-Versailles Rive Droite et Paris-Saint-Nom-la-Bretèche.
Un train sur deux circule depuis dimanche sur les tronçons Paris-Versailles Rive Droite et Paris-Saint-Nom-la-Bretèche. (F2)

Plus d'un train sur deux circulait sur la ligne L du Transilien, reliant principalement Paris Saint-Lazare à Versailles et Saint-Nom-la-Bretèche, conformément aux prévisions.

La grève illimitée, lancée par Sud Rail, concerne 27 conducteurs de manoeuvre chargés du transfert des trains à vide entre les quais et les voies de garage.

Après une réunion mardi entre la direction et Sud Rail, une nouvelle rencontre était prévue mercredi. Les tronçons concernés par le conflit (Paris-Versailles Rive Droite, Paris/Saint-Nom-la-Bretèche, Noisy-le-Roi/Saint-Germain Grande Ceinture, Paris/Maisons-Laffitte) sont fréquentés par 100.000 voyageurs par jour en cette période de fêtes (200.000 en temps normal), selon la compagnie.

A la mi-décembre, les conducteurs de manoeuvre ont obtenu de passer de la catégorie des "sédentaires" à celle des "roulants", soit une augmentation de rémunération d'environ 10%, selon la direction, mais Sud-Rail réclame le rattrapage de cette mesure sur les 5 dernières années, ce qui représente, par agent, 16 euros par jour de travail et 16.000 euros en tout. Le syndicat juge que la SNCF a dû accorder ce changement de catégorie suite à une décision de l'inspection du travail de juin, alors que la direction réplique qu'elle n'y était nullement tenue, puisque la décision de l'inspection du travail avait été annulée par le ministère.