Cet article date de plus d'onze ans.

Quand François Mitterrand égarait les codes nucléaires...

A chaque investiture, c'est la même chose : le président sortant remet les codes nucléaires au président élu. Mais cet échange sacré a connu quelques ratés. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand lors de l'investiture de ce dernier, le 21 mai 1981.  (AFP)

François Hollande n'a pas échappé à ce rituel. Mardi 15 mai, le président élu est entré en possession des codes nucléaires, livrés par Nicolas Sarkozy. Cette combinaison de chiffres assure l'identification du président au moment de donner l'ordre de déclencher le feu nucléaire. L'histoire ne dit pas sous quelle forme ils lui ont été fournis. Mais le nouveau président devra éviter d'imiter son prédécesseur socialiste, François Mitterrand, ou le président américain Bill Clinton.

L'Express raconte ainsi que ce dernier a avoué avoir égaré les codes pendant près de quatre mois, en 2000. En France, c'est l'ancien président socialiste François Mitterrand qui confie, quelques mois après sa victoire de 1981, avoir "failli perdre la clé du code atomique".

Comme le rappelle Le Point.fr, Valéry Giscard d'Estaing donne à François Mitterrand une chaîne en or sur laquelle est inscrite la combinaison, lors de la passation de pouvoirs en 1981. Le nouveau président la glisse alors dans sa poche de costume... qu'il envoie le soir même chez le teinturier. "J'imaginais le pire", confie ainsi le socialiste. Mais tout est bien qui finit bien : le socialiste envoie dès le lendemain matin un motard pour récupérer la plaque. Ouf. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.