Cet article date de plus d'onze ans.

Le PV électronique va être testé en novembre

Le PV électronique sera expérimenté à partir de début novembre à Angers et en région parisienne
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le PV électronique sera expérimenté à partir de début novembre à Angers et en région parisienneLe PV électronique sera expérimenté à partir de début novembre à Angers et en région parisienne

Telle est la décision des services du préfet Jean-Jacques Debacq, en charge du Projet interministériel du contrôle automatisé.

Le traitement des contraventions, jusque là manuel, va être remplacé par un dispositif automatisé et dématérialisé.

L'agent saisira les données de l'infraction avec un stylo électronique. Seul un avis d'information indiquant au conducteur le ou les motifs de l'infraction sera apposé sur le pare-brise. Les données de l'infraction seront ensuite télétransmises au Centre national de traitement automatisé des infractions routières (CNT) à Rennes. Après contrôle, l'automobiliste recevra un avis de contravention par courrier à son domicile, édité et envoyé automatiquement par le CNT.

L'expérimentation devrait durer "de huit mois à un an" et le dispositif "sera généralisé s'il fait ses preuves", selon la même source.

L'affaire des vols de PV


Cette mesure intervient curieusement deux jours après . Des centaines de PV ont été volés sur des pare-brises de voitures à Nantes, Brest et Rennes. Ces amendes sont ensuite arrivées dans les rédactions locales de Ouest-France. A Nantes, l'enveloppe était accompagnée d'un message dénonçant un "racket organisé". "Nous souhaitons voir crever ce système qui place l'argent au centre de tout, même du trottoir", ajoutait le message.

Lire aussi:

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.