Le Premier ministre libanais Saad Hariri entame mercredi une visite officielle de trois jours en France

Saad Hariri doit discuter des efforts de paix au Proche-Orient et des relations bilatérales avec le président Sarkozy, son homologue François Fillon et Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères.Il s'agit de sa première visite officielle de M. Hariri dans un pays occidental depuis la formation de son gouvernement fin 2009.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri (novembre 2009).
Le Premier ministre libanais Saad Hariri (novembre 2009). (AFP)

Saad Hariri doit discuter des efforts de paix au Proche-Orient et des relations bilatérales avec le président Sarkozy, son homologue François Fillon et Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères.

Il s'agit de sa première visite officielle de M. Hariri dans un pays occidental depuis la formation de son gouvernement fin 2009.

En novembre dernier, ce sunnite de 39 ans avait réussi à former après près de cinq mois de négoiations, un gouvernement d'union nationale regroupant la majorité parlementaire soutenue par Washington et Ryad et la minorité menée par le Hezbollah et appuyée par Damas et Téhéran.

En décembre, Saad Hariri s'était rendu en Syrie, l'ancienne puissance de tutelle, qu'il avait dans le passé accusée d'avoir assassiné son père, l'ex-Premier ministre Rafic Hariri dans un attentat à Beyrouth en 2005.

Les relations entre Paris et Damas, ébranlées après l'assassinat de Rafic Hariri, se sont améliorées en 2008, à la faveur notamment d'un changement d'attitude de la Syrie au Liban, selon la France.