Cet article date de plus de huit ans.

Le gouvernement va remettre le droit de vote des étrangers à l'ordre du jour

Matignon a expliqué qu'une initiative serait prise prochainement sur ce sujet, qui était une promesse de campagne de François Hollande.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des électeurs dans leurs isoloirs lors des élections législatives, le 17 juin 2012 à Nantes (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)

Le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales n'est pas "enterré", assure Matignon. Une initiative sera prise très prochainement pour faire avancer ce dossier, ont expliqué les services du Premier ministre, mardi 29 janvier.

Cet engagement, porté depuis longtemps par la gauche, était une des promesses de François Hollande. Mais le sujet semblait être passé à l'arrière-plan quelques mois après l'élection du président.

Le gouvernement cherche toujours une majorité

Le mois dernier, le groupe des députés socialistes avait souhaité que le processus démarre et demandé qu'un texte gouvernemental arrive rapidement. Le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, avait alors indiqué qu'un texte ne serait inscrit qu'une fois assuré du soutien d'une majorité des 3/5e, qui fait aujourd'hui défaut.

"On cherche cette majorité des 3/5e, mais pour l'instant on ne l'a pas trouvée", a précisé Matignon mardi matin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.