La vigilance rouge a été levée pour l'Ardèche et le Gard qui restent en vigilance orange pour des risques de crues

Dans les Bouches-du-Rhône, la Drôme, l'Isère et le Vaucluse, Météo France a levé la vigilance orange.En Ardèche, plus de 1000 campeurs ont dû être évacués dans la nuit de mardi à mercredi. Le Var est le seul département resté placé en vigilance orange pour risque orageux. Dans le Gard, trois épisodes orageux se sont succédé mardi.

Une personne évacue l\'eau au MIN de Cavaillon inondée à la suite des orages qui ont frappé le Vaucluse.
Une personne évacue l'eau au MIN de Cavaillon inondée à la suite des orages qui ont frappé le Vaucluse. (AFP - Gerard Julien)

Dans les Bouches-du-Rhône, la Drôme, l'Isère et le Vaucluse, Météo France a levé la vigilance orange.

En Ardèche, plus de 1000 campeurs ont dû être évacués dans la nuit de mardi à mercredi. Le Var est le seul département resté placé en vigilance orange pour risque orageux. Dans le Gard, trois épisodes orageux se sont succédé mardi.

Sur la Drôme, l'Isère, le Vaucluse, les Bouches du Rhône, le Gard et l'Ardèche des averses pouvaient encore se produire mercredi matin, mais elles seraient d'une intensité et d'une durée sans commune mesure avec ce qu'il y a eu auparavant, ajoute Météo France.

En Ardèche, qui se trouvait en vigilance rouge jusqu'à mercredi 6h00 (où le taux d'alerte est passé ensuite à l'orange), plus de 1000 campeurs ont été évacués et 700 autres "mis en sécurité" sur des points plus hauts du camping, dans la nuit de mardi à mercredi, en raison des fortes pluies qui ont fait déborder son principal cours d'eau, selon les pompiers.

Dans le Var, l'activité orageuse devait demeurer bien présente mercredi dans la matinée, les orages pouvant donner de fortes averses apportant en peu de temps des cumuls de l'ordre de 20 mm avec ponctuellement 40 à 60 mm, éventuellement accompagnées de chute de grêle et de fortes rafales de vent, selon Météo France.

Le Gard était sous vigilance rouge
Le Gard a été placé sous vigilance rouge, comme l'Ardèche, entre mardi matin et mercredi matin, après la première vague orageuse qui avait touché plus particulièrement, dans la nuit de lundi à mardi, un triangle constitué par les villes d'Anduze, Saint-Hippolyte du Fort et Quissac. Dans certaines communes de ce secteur, les précipitations ont atteint 300 mm.

Le deuxième épisode orageux a touché d'autres secteurs du département mardi en début d'après-midi, avec jusqu'à 150 mm de précipitations selon Météo France. Dans la soirée de mardi et la nuit de mardi à mercredi, le Gard a été balayé par une troisième vague d'orages, tant dans le nord du département -secteurs d'Alès, Lédignan, Uzès, Quissac ou Bagnols-sur-Cèze notamment- que dans le sud, à Nîmes où l'orage a duré près d'une heure ou Beaucaire.

Quelques routes secondaires ont été coupées, des personnes ont été sécurisées -dont quatre pompiers à Savignargues- et une salle a dû être ouverte par la ville d'Uzès pour accueillir des personnes qui s'étaient retrouvées coincées sur les routes, mais aucune victime n'était à déplorer et la situation n'entraînait "pas d'inquiétude majeure".

Aucun cours d'eau ne posait de problème, selon la préfecture. Les pompiers ont réalisé, lors de ce troisième épisode, une soixantaine de missions. Au total, quelque 400 hommes ont été mobilisés mardi.