Cet article date de plus de sept ans.

La vague de chaleur fait bondir la consommation d'électricité

Les niveaux, élevés pour la saison, restent faibles par rapport aux consommations hivernales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'été, la consommation s'accroit de 500 mégawatts quand la température augmente d'un degré, selon RTE. (PETER DAZELEY / GETTY IMAGES)

Il n'y a pas qu'en hiver que la consommation d'électricité grimpe. La vague de chaleur observée actuellement en France provoque également un pic de consommation, dû à l'usage "intensif" des climatiseurs, indique Réseau de transport d'électricité (RTE), filiale d'EDF, dans une note pédagogique publiée mardi 23 juillet sur son site internet.

"L'été, la consommation s'accroit de 500 mégawatts quand la température augmente d'un degré", explique Nathalie Lemaître, directrice adjointe du dispatching national de RTE, qui veille à la stabilité du réseau électrique à haute tension en France. Selon l'entreprise, la consommation des climatiseurs est perceptible dès que "les températures dépassent 18°C environ", l'effet s'accentuant ensuite en fonction de la chaleur.

Des consommations plus faibles qu'en hiver

Mardi, Météo France a prévu un écart de quatre degrés de plus que la normale saisonnière, "ce qui amène une consommation supplémentaire de 2 000 MW par rapport aux normales saisonnières, soit près de 1,5 fois la consommation de Paris en été", souligne RTE. A son pic journalier en été, à 13 heures, la consommation devrait ainsi avoisiner 58 300 mégawatts mardi. La veille, avec une température de trois degrés au-dessus des normales de saison, la consommation avait atteint 57 700 MW à 13 heures.

Ces niveaux, élevés pour la saison estivale, restent faibles par rapport aux consommations hivernales, qui dépassent souvent les 80 000 mégawatts instantanés, le record datant du 8 février 2012, avec 102 100 mégawatts. RTE se montre d'ailleurs rassurant : "La France possède largement assez de production pour répondre à ces niveaux de consommation. Sur une journée comme lundi, nous avons exporté toute la journée, de 3 000 MW à 10 000 MW", souligne Nathalie Lemaître.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.