Cet article date de plus de neuf ans.

"Tous les trains circuleront pour les fêtes", assure le PDG de la SNCF

Malgré le préavis de grève déposé pour quatre week-end de décembre, la direction se veut rassurante. FTVi fait le point sur la situation. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des usagers de la SNCF marchent sur le quai à côté de TGV avant le départ de leur train le 6 octobre 2011 en gare de Lyon à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Confiance et optimisme pour la direction de la SNCF. Malgré la menace de grève qui pèse sur les week-ends de décembre, dont ceux de Noël et du nouvel an, Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, assure dimanche 4 décembre dans émission Europe 1-itélé-Le Parisien que "les trains circuleront pendant les fêtes de fin d'année"

FTVi fait le point sur la situation.

Quelles périodes de grève ?

Le préavis prévoit une grève à partir du 9 décembre. Il couvre quatre week-end du vendredi midi au lundi 8 heures : les 9-12 décembre, 16-19 décembre, 23-26 décembre et du 30 décembre au 2 janvier.

Pourquoi la SNCF est optimiste ?

Malgré ce préavis de grève en pleine période de fêtes et de vacances scolaires, la direction de la SNCF a "plus que bon espoir" d'éviter ces mouvements sociaux.  Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, assure dimanche que sur le terrain un accord a été trouvé "dans 99% des cas".  "Il y aura tous les trains prévus", assure Guillaume Pepy.

Même optimisme affiché par le ministre des Transports. Thierry Mariani, interrogé samedi par BFMTV, s'est dit "optimiste" sur l'issue des négociations entre la direction et lesyndicat, estimant que "le sens de la responsabilité de chacun l'emportera"

Pourquoi les conducteurs de train veulent-ils faire grève ?

Cette grève ne concerne pas tous les cheminots mais seulement les conducteurs de train. Le préavis de grève est lié aux nouvelles grilles horaires. Cette modification à 85% des horaires des trains, proportion inédite dans l'histoire de l'entreprise publique, crée des remous en interne et auprès des voyageurs. Le préavis a été déposé vendredi par la fédération Fgaac-CFDT, qui représente environ 25 %  des conducteurs, pour dénoncer "la dégradation" des conditions de vie et de travail. La Fgaac-CFDT souhaite alerter "l'ensemble des dirigeants de la SNCF sur le sentiment de malaise que vivent les agents de conduite, sans être écoutés", explique le syndicat, affirmant être arrivé à"un point de rupture". 

"Depuis de nombreuses années, les conducteurs de train de la SNCF se sont vus imposer un accroissement de leur productivité de plus de 17% sans qu'aucune forme de reconnaissance ne leur soit faite", ajoute la Fgaac-CFDT. Pour l'instant, le syndicat n'a pas été suivi par d'autres syndicats.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.