Cet article date de plus d'onze ans.

La préfecture de police de Paris a lancé vendredi une alerte à de l'héroïne "fortement dosée" pouvant être "mortelle"

L'analyse de drogues saisies dans le cadre d'une enquête sur la surdose mortelle d'un homme le 5 novembre dans le XIè à Paris avec deux doses d'héroïne, a "révélé qu'elles sont très fortement dosées" à 44,8 %, soit "largement au-dessus des concentrations 'habituelles'.Dans un communiqué, la Préfecture met en garde les consommateurs à ce sujet.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'analyse de drogues saisies dans le cadre d'une enquête sur la surdose mortelle d'un homme le 5 novembre dans le XIè à Paris avec deux doses d'héroïne, a "révélé qu'elles sont très fortement dosées" à 44,8 %, soit "largement au-dessus des concentrations 'habituelles'.

Dans un communiqué, la Préfecture met en garde les consommateurs à ce sujet.

En conséquence, poursuit-elle, "les autorités alertent les services d'urgence, les structures de prises en charge (des toxicomanes) et les associations concernées sur la dangerosité accrue de ce type d'héroïne".

"En effet, quelle que soit la voie d'administration, la consommation de ces substances seules ou en association avec d'autres drogues, à ce niveau de concentration, est mortelle", a-t-elle conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.