Cet article date de plus de quatorze ans.

La préfecture de la Charente-Maritime a interdit vendredi la consommation de tous les coquillages, notamment les huîtres

Une même interdiction a été prise pour les coquillages de la baie de l'Aiguillon, en Vendée. Responsable: une toxine découverte en quantité très supérieure au seuil réglementaire.Les zones concernées correspondent aux zones touchées par Xynthia fin févier, mais selon la préfecture, il est trop tôt pour y voir un rapport de cause à effets.
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Ostréiculteur du bassin d'Arcachon.

Une même interdiction a été prise pour les coquillages de la baie de l'Aiguillon, en Vendée. Responsable: une toxine découverte en quantité très supérieure au seuil réglementaire.

Les zones concernées correspondent aux zones touchées par Xynthia fin févier, mais selon la préfecture, il est trop tôt pour y voir un rapport de cause à effets.

"L'objectif est d'assurer la protection du consommateur contre d'éventuels troubles gastro-intestinaux ou neurologiques", selon le communiqué de la préfecture.

Les personnes ayant consommé des coquillages depuis le 17 mars provenant du littoral de Charente-Maritime et présentant des troubles sont invités à se rapprocher de leur médecin.

Par ailleurs, afin de prévenir tout risque, la pêche professionnelle et de loisir des coquillages, le ramassage, l'expédition des coquillages en provenance du littoral de la Charente-Maritime ainsi que le pompage de l'eau de mer à des fins conchylicoles sont interdits.

"Ces mesures seront levées après deux résultats d'analyse hebdomadaire favorables d'Ifremer attestant du retour à la normale de la qualité sanitaire du milieu", précise la préfecture.

Une même interdiction a été prise pour les coquillages provenant de la baie de l'Aiguillon sur le littoral vendéen, selon un communiqué du ministère de l'Alimentation, de l'agriculture et de la pêche. Le préfet de Vendée Jean-Jacques Brot a indiqué que l'interdiction vise en fait les zones de production du Perthuis breton, la Tranche-sur-Mer et la Faute-sur-Mer, la rivière de Lay, l'Aiguillon et l'estuaire de la Sèvre niortaise.

"Tout ce qui est au nord, de Talmont Saint-Hilaire à Noirmoutier, y compris la baie de Bourgneuf, est autorisé", a souligné le préfet, précisant qu'en Vendée "sur les 10 zones de production, seules 5 sont concernées par l'interdiction".

"Un coup de massue" pour les ostréiculteurs
L'interdiction de vente des huîtres de Charente-Maritime est un nouveau "coup de massue" pour la profession déjà touchée par Xynthia, a estimé samedi le responsable des ostréiculteurs. "Je suis KO debout (...), c'est un nouveau coup de massue pour la profession et la situation est très inquiétante", a affirmé François Patsouris, président de la section conchylicole de Poitou-Charentes.

Les ostréiculteurs des littorals charentais et vendéens ont connu des dégâts très importants sur leurs parcs lors du passage de la tempête Xynthia, fin février.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.