Cet article date de plus de douze ans.

La ministre de l'Economie juge impératif que "la taxe professionnelle soit supprimée au 1er janvier 2010"

Celle-ci doit être remplacée par un système de compensation.Christine Lagarde assure que "la concertation se poursuivra" durant le débat, dans une interview au Journal du dimanche.Cette concertation avait débuté en mars et "chaque élu peut demander à mon cabinet une simulation des impacts de la réforme sur sa propre collectivité", déclare-t-elle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christine Lagarde, ministre ministre de l'Economie et des Finances (France 2)

Celle-ci doit être remplacée par un système de compensation.
Christine Lagarde assure que "la concertation se poursuivra" durant le débat, dans une interview au Journal du dimanche.

Cette concertation avait débuté en mars et "chaque élu peut demander à mon cabinet une simulation des impacts de la réforme sur sa propre collectivité", déclare-t-elle.

Christine Lagarde estime "normal qu'une réforme de cette ampleur (...) génère des questions et des inquiétudes", mais "cette réforme est nécessaire et ce n'est pas en la repoussant qu'on la rendra plus facile", affirme la ministre dans une interview.

La suppression de la taxe professionnelle est d'une "impérative nécessité pour nos emplois et pour l'investissement de nos
entreprises". "Nous ne reportons rien et nous dialoguons", ajoute-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.