Cet article date de plus de dix ans.

La mère soupçonnée d'avoir congelé son nouveau-né à Limoux (Aude) a été mise en examen et ecrouée mardi

La jeune femme de 28 ans, mère de deux filles de 3 et 7 ans, est poursuivie pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans".L'ex-compagnon de la mère et père de ses filles a découvert le bébé lundi matin dans le congélateur quand il est venu chercher ses enfants. Il a alerté les gendarmes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Gendarme en interpellation (France 3)

La jeune femme de 28 ans, mère de deux filles de 3 et 7 ans, est poursuivie pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans".

L'ex-compagnon de la mère et père de ses filles a découvert le bébé lundi matin dans le congélateur quand il est venu chercher ses enfants. Il a alerté les gendarmes.

Une information judiciaire pour infanticide a été ouverte mardi à Narbonne après une expertise psychiatrique dont les conclusions n'ont pas été rendues publiques.

Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer si l'enfant est mort-né ou s'il a été tué après sa naissance.

La vice-procureure de Carcassonne a indiqué lundi que la jeune femme, serveuse dans un café, avait accouché dans son appartement du centre de Limoux, sans préciser la date, et que l'enfant avait été congelé peu après.

La jeune femme et son ex-compagnon, âgé d'une cinquantaine d'années, étaient séparés et se voyaient occasionnellement pour la garde des enfants.

Les enquêteurs ont fait état d'une femme tourmentée, déprimée, qui vivait avec ses deux filles de 3 et 7 ans dans un appartement modeste du centre de Limoux, petite ville de l'Aude, où elle était arrivée à l'âge de 15 ans en provenance de Belgique.

Elle était très appréciée dans la brasserie où elle travaillait et les voisins ont été choqués en apprenant le drame.

Des précédents
Toujours dans l'Aude, une mère de 34 ans habitant entre Castelnaudary et Carcassonne s'est livrée à la gendarmerie en juin 2010 en avouant avoir congelé un bébé. Une expertise a révélé que le nouveau-né retrouvé dans le congélateur du couple était vivant à la naissance, condition indispensable à toute poursuite pénale et elle a été mise en examen pour infanticide.

Une mère infanticide de 39 ans, a été condamnée à 5 ans de prison en octobre dernier par la cour d'assises de la Savoie pour avoir tué puis congelé ses trois nouveau-nés.

En 2006, une précédente affaire de "bébés congelés" sur fond de déni de grossesse avait été été très médiatisée. Véronique Coujault avait avoué avoir dissimulé les corps de deux nouveaux-nés dans son congélateur puis avoué un troisième infanticide commis en 1999, toujours à l'insu de son mari. Elle a été condamnée à huit ans de prison, mais elle a été remise en liberté en mai 2010, après 3 ans et demi de détention.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.