La gendarmerie enquête sur le probable suicide d'un homme que connaissait Jean-Pierre Treiber

L'homme de 50 ans a été retrouvé pendu quelques heures après un accident de la route le 11 octobre dans le secteur du Châtelet-en-Brie (Seine-et-Marne).Jean-Pierre Treiber, en cavale dans ce secteur au même moment, "connaissait" cet ouvrier agricole.

L'homme de 50 ans a été retrouvé pendu quelques heures après un accident de la route le 11 octobre dans le secteur du Châtelet-en-Brie (Seine-et-Marne).

Jean-Pierre Treiber, en cavale dans ce secteur au même moment, "connaissait" cet ouvrier agricole.

En l'état actuel, "toutes les constatations et les expertises accréditent la thèse du suicide", a expliqué à l'AFP une source judiciaire, confirmant une information de France 3.

Cet homme, "qui connaissait M. Treiber", a été "retrouvé pendu quelques heures après avoir eu un accident de voiture au cours duquel il a été brûlé au dos et jambes à la suite d'un court-circuit", a-t-on ajouté de source proche de l'enquête.

Selon France 3, cet "ouvrier agricole" a été retrouvé "pendu à un tractopelle", les pieds et le visage présentant "des traces de brûlures", "tout près de la ferme en Seine-et-Marne où l'assassin présumé de Géraldine Giraud et Katja Lherbier (Jean-Pierre Treiber) se cachait pendant un temps".

"La police s'interroge car la victime était un ami de Treiber et de celui qui l'aidait dans sa cavale", selon France 3. De source proche de l'enquête, on se refusait toutefois mardi à établir tout lien entre le suicide probable de cet ouvrier agricole et Jean-Pierre Treiber.