La conductrice a été verbalisée mercredi près de Maubeuge. En avril déjà, une affaire semblable avait eu lieu à Nantes

La conductrice a été verbalisée sur l'article 316-1 qui punit les automobilistes conduisant avec "un champ de visibilité insuffisant".Cette nouvelle affaire rappelle le cas de la jeune femme de la région de Nantes, qui contestait en avril une amende dressée pour port de niqab au volant.

La conductrice a été verbalisée sur l'article 316-1 qui punit les automobilistes conduisant avec "un champ de visibilité insuffisant".

Cette nouvelle affaire rappelle le cas de la jeune femme de la région de Nantes, qui contestait en avril une amende dressée pour port de niqab au volant.

La jeune nordiste, âgée de 23 ans, a été verbalisée mercredi par des motards qui ont d'abord cru avoir affaire à un homme cagoulé.Lorsque les motards ont demandé au véhicule de se ranger, la jeune femme, qui n'avait son permis que depuis deux semaines, a calé à deux reprises.

La conductrice a reçu une amende de deuxième classe (22 euros) qu'elle aurait refusée de payer, dont le montant peut être augmenté à 35 euros, si elle n'est pas payée sur place.