Cet article date de plus de douze ans.

La circulation des trains est revenue à la normale dimanche matin au départ et à l'arrivée de la gare d'Austerlitz

La gare parisienne était paralysée samedi par une avarie électrique due à la foudre.Côté routes, la journée de dimanche (classée verte) s'annonce tranquille dans les deux sens au niveau national. Côté retour, aucun problème n'est à prévoir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le 3 juillet 2010, gare d'Austerlitz, à Paris, après l'interruption du trafic ferroviaire due aux orages. (AFP/BORIS HORVAT)

La gare parisienne était paralysée samedi par une avarie électrique due à la foudre.

Côté routes, la journée de dimanche (classée verte) s'annonce tranquille dans les deux sens au niveau national. Côté retour, aucun problème n'est à prévoir.

Samedi, journée classée rouge par Bison Futé, les difficultés se sont concentrées autour de Paris et Lyon. Les ralentissements ont culminés à 12h avec 365 km (contre 374 km à 12h30 en 2009, le 4 juillet journée de référence). Sur le réseau francilien, le cumul des bouchons a atteint 91 km, pour 274 km en province.

Des gares bondées

La circulation des trains est revenue à la normale au départ et à l'arrivée de la gare parisienne d'Austerlitz. "Les travaux effectués dans la nuit ont permis, conformément à ce qui était prévu, une reprise complète du trafic : les quatre voies de circulation qui passaient à Brétigny-sur-Orge (Essonne) où la foudre a frappé samedi matin ont été récupérées et peuvent être de nouveau utilisées sans restriction", a précisé la compagnie ferroviaire.

Paris-Austerlitz a été la seule gare touchée avec des perturbations samedi pour les trains Corail vers le Sud-Ouest, le Centre et l'Espagne ainsi que le RER C. Les arrivées ont été déroutées vers les autres gares parisiennes.

La SNCF a estimé que 40.000 voyageurs avaient été affectés: 20.000 pour le trafic grandes lignes, 20.000 sur le réseau transilien du RER C, direction Brétigny, Etampes, Dourdan.

La SNCF s'est engagée à "rembourser intégralement ou échanger l'ensemble des voyages au départ ou à destination de Paris Austerlitz pour la journée du 03 juillet".

Dans les gares parisiennes, la SNCF attendait 1,4 million de voyageurs. Ce week-end, 1.300 TGV partent des gares de la capitale. La plus grande affluence est prévue à la gare Montparnasse à Paris en direction de la Bretagne et vers la côte atlantique, et à la gare de Lyon pour les destinations du sud, notamment la Côte-d'Azur, le Languedoc-Roussillon, la Provence et les Alpes. La SNCF a mobilisé 400 agents d'accueil, les "Gilets rouges", dans plus de 60 gares pour orienter les voyageurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.