L'enfant retrouvé pendu jeudi par le col de son T-shirt à un porte-manteau dans son école, à Arles, est décédé

L'enfant, âgé de 11 ans et scolarisé en CM2, avait été placé en réanimation à l'hôpital de la Timone à Marseille. L'enfant qui se trouvait dans un coma profond est décédé dans la nuit de mardi à mercredi.La thèse accidentelle est "quasi certaine" a annoncé le procureur de la République de Tarascon mercredi matin.

L'enfant, âgé de 11 ans et scolarisé en CM2, avait été placé en réanimation à l'hôpital de la Timone à Marseille. L'enfant qui se trouvait dans un coma profond est décédé dans la nuit de mardi à mercredi.

La thèse accidentelle est "quasi certaine" a annoncé le procureur de la République de Tarascon mercredi matin.

L'enfant était resté seul et sans surveillance pendant 45 minutes après avoir été exclu de sa classe, a précisé mercredi le procureur de la République de Tarascon.

Le drame s'est déroulé à l'école André-Benoît-Anne-Franck, dans le quartier Trinquetaille, sur les bords du Rhône.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'institutrice et une collègue enseignante ont découvert l'enfant dans le couloir et lui ont prodigué un massage cardiaque avant l'arrivée des secours.

Une cellule psychologique avait été immédiatement mise en place à destination des enfants, de leurs parents, des enseignants et du personnel de l'école communale.

Le président (PS) de la région Paca, Michel Vauzelle, et Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative, qui se trouvaient jeudi à Arles à l'occasion d'une journée consacrée au service civique, se sont rendus à l'école dès qu'ils ont appris la nouvelle.

Selon le maire (PCF) d'Arles, Hervé Schiavetti, le drame s'est produit en début de classe, dans une école sans problème. Dans un communiqué, la ville parle d'"asphyxie accidentelle".

Selon le maire d'Arles, l'enfant ne faisait a priori pas l'objet de signalement auprès des services de l'Aide sociale à l'enfance, dépendant du conseil général.