Cet article date de plus d'un an.

Jeux d'argent : la stratégie promotionnelle de la Française des Jeux rejetée par le régulateur, car pas assez "mesurée"

L'ANJ, qui approuve chaque année les stratégies promotionnelles des entreprises actives dans le secteur des jeux d'argent, n'a rejeté que celle de la FDJ.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le siège de la Française des Jeux (FDJ) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 23 février 2023. (BENJAMIN POLGE / HANS LUCAS / AFP)

L'Autorité nationale des jeux (ANJ) a annoncé vendredi 24 février avoir rejeté la stratégie promotionnelle 2023 de la Française des Jeux (FDJ), la jugeant pas assez "limitée et mesurée". L'ANJ, qui approuve chaque année les stratégies promotionnelles des entreprises actives dans le secteur des jeux d'argent, n'a rejeté que celle de la FDJ, et approuvé 18 autres. Ces décisions d'approbation ont été assorties de conditions exigeantes pour réduire la "pression publicitaire" et renforcer la protection des mineurs et personnes vulnérables.

Héritière de la loterie nationale, la FDJ en a conservé le monopole, statut lui imposant un cadre juridique "exigeant", impliquant que sa politique promotionnelle "demeure mesurée et limitée", rappelle l'ANJ. Ces promotions doivent donc "avant tout consister à informer leurs clients potentiels" de l'existence de l'offre, mais pas à les "stimuler activement" et encourager la pratique de jeu, explique le régulateur. Or, l'ANJ a constaté que la FDJ avait prévu, tout au long de l'année, un nombre "très important" de campagnes entretenant une exposition publicitaire "importante et continue" des publics.

En 2022, l'ANJ avait déjà formulé des réserves quant à la stratégie du groupe, réserves auxquelles le mastodonte des jeux d'argent n'a "que partiellement répondu", explique-t-elle. La FDJ dispose désormais d'un délai maximal d'un mois pour déposer une nouvelle demande d'approbation de sa stratégie promotionnelle, précise l'autorité. Dans les prochains mois, l'ANJ pourrait proposer des "mesures complémentaires" aux pouvoirs publics "pour renforcer l'encadrement de la publicité" pour les jeux d'argent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.