Dans le Doubs, un club de tennis réalise le rêve d'un jeune aveugle grâce à des balles sonores

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Une leçon de tennis sonore pour Ilyès
Article rédigé par
France Télévisions

On connaissait le tennis fauteuil, voici le tennis sonore. Inventé au Japon dans les années 80, cette discipline est encore confidentielle en France. Dans le Doubs, une professeure a décidé de se former pour aider un élève aveugle à réaliser son rêve de jouer, "comme son papa". #IlsOntLaSolution

A 9 ans et demi, Ilyès sait ce qu'il veut. Et ce que ce petit garçon atteint d'une tumeur au cerveau et aveugle de naissance voulait par-dessus tout, c'est jouer au tennis. Comme son papa et ses frères, comme tout le monde. Touchée par cette volonté sans faille, la présidente du tennis club de Saône dans le Doubs a décidé de réaliser son rêve. Laure Joineau s'est formée au tennis adapté. Elle a commandé des balles spéciales au Portugal, et voilà ! 

Des balles équipées d'un grelot

Ces balles en mousse, un peu plus grosses que les balles de tennis classiques, contiennent une balle de ping-pong dans laquelle on a inséré un grelot. A chaque rebond, elles émettent des sons qui permettent au joueur de les localiser et de les taper à l'aide d'une raquette au manche court. 

Le tennis sonore est aujourd'hui très pratiqué au Japon où il a été inventé par un étudiant malvoyant en 1984. La discipline se joue en simple ou en double (aveugle/voyant) sur des terrains légèrement plus petits et avec plus de rebonds autorisés. Aujourd'hui, ce sport n'est pas représenté aux Jeux paralympiques qui ne proposent que le tennis fauteuil. Mais qui sait, peut-être Ilyès y représentera-t-il un jour la France ? On le lui souhaite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers #IlsOntLaSolution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.