Restos du cœur : solidarité obligatoire pour les supermarchés

Grâce à une loi datant de 2016, les Restos du cœur bénéficient de nombreux invendus donnés par les supermarchés qui en désormais l'obligation de leur redonner. À l'heure de la première distribution d'hiver, la différence se fait sentir.

FRANCE 2

Pour les Restos du cœur, le mardi 21 novembre marque la première distribution de l'hiver. À Trappes (Yvelines), les étals ont été soignés : viennoiseries, laitages ,fruits et légumes frais et variés, pour le plus grand plaisir des premiers bénéficiaires. Cette diversité provient des invendus de la grande distribution. Depuis un an, la loi oblige les supermarchés à ne pas jeter les produits encore consommables sous peine d'amende.

Une augmentation de 43% de dons

Les dons aux Restos du coeur ont donc bondi : de 16 000 à 23 000 tonnes, soit une augmentation de 43%. Ce directeur de supermarché a changé ses habitudes : des produits dont l'emballage est simplement abimé seront, par exemple, offerts aux Restos du coeur. À Trappes, après un premier tri, certains produits sont reconditionnés pour ne pas proposer de boîtes abîmées. Pour l'association, ces invendus font la différence. Les Restos du coeur espèrent que ces produits atteindront 40% des aliments qu'ils distribuent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une antenne des Restos du coeur, le 30 novembre 2015 à Paris.
Une antenne des Restos du coeur, le 30 novembre 2015 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)