Paris : le marché du vélo en libre-service se diversifie

Avant même l'arrivée du nouveau service de Vélib' en janvier prochain, la concurrence privée s'organise sur les trottoirs parisiens. De nouvelles marques et couleurs font leur apparition dans la capitale avec de nouveaux services.

Voir la vidéo

Après dix années d'un règne sans partage, Vélib' doit faire face à la concurrence. Des nouveaux vélos en libre-service sont arrivés. Ils se nomment Gobee.bike, OFO ou oBike. Ce sont des vélos sans bornes : on les prend là où ils sont et on les laisse là où on veut. C'est à Lille (Nord) que Gobee.bike a été lancé début octobre. Importé de Chine, le vélo est très léger : moins de quatre kilos. Depuis novembre, les vélos verts envahissent les rues de Paris.

Vélib' riposte avec des vélos électriques

Pas d'abonnement : un simple téléchargement suffit. 50 centimes d'euro par demi-heure : un tarif idéal pour les petits utilisateurs. Mais il arrive que les vélos soient hors d'usage. La technologie ouvre un boulevard au vandalisme. Le premier janvier, le nouveau Vélib' devra donc pédaler contre le vent de la concurrence. Fini le gris souris, place à la couleur. Ils seront plus légers, avec 21 kilos contre 22 actuellement. 30% des vélos seront électriques et il sera possible de les déposer aux stations même lorsqu'elles afficheront complet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Velib\', à Paris, le 10 août 2017.
Des Velib', à Paris, le 10 août 2017. (MAXPPP)