Cet article date de plus de six ans.

Paris : la mairie s’attaque à la Grande roue

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Paris : la mairie s’attaque à la Grande roue -
Paris : la mairie s’attaque à la Grande roue Paris : la mairie s’attaque à la Grande roue - ()
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Le torchon brûle entre la mairie de Paris et Marcel Campion, le « roi des forains ». Anne Hidalgo voudrait enlever la Grande roue, place de la concorde, alors que les deux parties viennent d’être mises en examen.

La Grande roue va-t-elle disparaitre de la Place de la concorde ? Ce serait en tout cas la volonté de la mairie de Paris, et d’Anne Hidalgo. Après les polémiques sur le marché de Noël, sa relation avec Marcel Campion ne cesse de se détériorer. Un bras de fer qui est devenu également une affaire judiciaire. Les deux parties ont été mises en examen sur les conditions d’attribution de l’emplacement de la célèbre attraction.
Mais comme chaque année, elle va bien tourner pendant six mois au pied des Champs-Elysées. Pour la marie, elle serait trop importante dans le paysage parisien, une idée que partagent certains riverains : « On ne voyait plus la belle perspective jusqu’à la défense » ou encore « Ce n’était pas très joli, je suis contente qu’elle disparaisse un jour ».

Les touristes la plébiscitent

Autre son de cloche du côté des touristes : « Je viens de Strasbourg, et il n’y a pas de Grande roue, je suis toujours émerveillé », avance un passant. « Ça ne peut pas être un musée à ciel ouvert comme à Venise, il faut aussi qu’il y ait de la vie », précise une autre.
La mairie est soupçonnée d’avoir privilégié Marcel Campion sans respecter la concurrence, ce qu’il conteste :« Vous avez 20 grandes roues en France, ils ont tous une autorisation de gré à gré, je suis le seul à avoir eu un marché public ». En attendant, la Grande roue tournera dès le vendredi 17 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.