Des citoyens prennent le relais des services publics

Des citoyens, soucieux de préserver leur ville et lassés d'attendre que les choses se fassent, retroussent leurs manches et prennent la place des services publics.

FRANCE 2

Simples citoyens bénévoles, ils se retroussent les manches face à des services publics défaillants. Jacques d'Allemagne, conseiller financier, et Sylvain Clama, président d'une association culturelle, sont aussi dératiseurs dans le 17e arrondissement de Paris. Piégeur agrée, Jacques d'Allemagne a reçu une formation et est à la tête d'une brigade citoyenne. Bénévolement les membres placent de la glace carbonique dans les terriers. Une tâche qui revient normalement à la mairie de Paris. La capitale compterait aujourd'hui quatre millions de rats dont certains porteurs de maladies comme la leptospirose. La mairie centrale consacre 1,5 million d'euros chaque année à la dératisation.

Sensibiliser aux dépôts sauvages

À Grenoble (Isère), Gaspard Forest sensibilise aux déchets jetés sauvagement en les exposant en évidence le long de la route. Il nettoie ainsi chaque jour un endroit différent sans rien demander en échange, si ce n'est que les collectivités prennent leur responsabilité. En Seine-et-Marne, des pêcheurs patrouillent plusieurs fois par semaine pour repérer les déchets sauvages également. Ils ont signalé cinq dépôts sauvages depuis début 2019, qui n'ont pas tous été nettoyés. Ils réclament la création d'une police verte : en attendant, ils restent parfois sur les berges toute la nuit pour dissuader les contrevenants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des citoyens soucieux de préserver leur ville et lassés d\'attendre que les choses se fassent, retroussent leurs manches et prennent la place des services publics.
Des citoyens soucieux de préserver leur ville et lassés d'attendre que les choses se fassent, retroussent leurs manches et prennent la place des services publics. (France 2)