Il n'y a pas eu de blessé dans cette collision survenue vendredi vers 21h15 à Mauzé-sur-le-Mignon, au sud-ouest de Niort

Le TGV La Rochelle-Paris, avec 275 passagers à bord, a percuté un véhicule qui se trouvait sur la voie ferrée après avoir tenté de franchir un passage à niveau. Le conducteur de la voiture, sorti à temps, est indemne.Le choc a provoqué la "sortie des rails d'une partie des roues" du TGV mais le train n'a pas déraillé, a indiqué la SNCF.

Un passage à niveau à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime), marqué par un accident mortel le 22 décembre 2009
Un passage à niveau à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime), marqué par un accident mortel le 22 décembre 2009 (AFP / Xavier Léoty)

Le TGV La Rochelle-Paris, avec 275 passagers à bord, a percuté un véhicule qui se trouvait sur la voie ferrée après avoir tenté de franchir un passage à niveau. Le conducteur de la voiture, sorti à temps, est indemne.

Le choc a provoqué la "sortie des rails d'une partie des roues" du TGV mais le train n'a pas déraillé, a indiqué la SNCF.

L'automobiliste a "percuté la barrière" du passage à niveau avant de s'engager sur les rails, a précisé une porte-parole de la SNCF. Sous le choc, le véhicule évacué in extremis par son propriétaire a été "pulvérisé".

D'abord interrompu dans les deux sens, le trafic a ensuite repris dans le sens Paris-La Rochelle, a ajouté la porte-parole de la SNCF. Du fait de l'accident, deux TGV transportant au total 380 voyageurs ont également été retardés. Tout devrait rentrer dans l'ordre samedi dans la matinée.

Les passagers, qui devaient être réacheminés vers La Rochelle, ont dû passer la nuit à l'hôtel.