Inondations dans le Pas-de-Calais : "La difficulté, c'est la répétition" du phénomène, les habitants "sont dégoûtés", se désole la Protection civile

Le Pas-de-Calais est à nouveau touché depuis lundi par des inondations, après des intempéries à répétition déjà au mois de novembre et décembre.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La commune de Blendecques, dans le Pas-de-Calais, le 21 novembre 2023. (STEPHANE BARBEREAU / FRANCE BLEU NORD)

Alors que le Pas-de-Calais est de nouveau en vigilance orange pour crues en ce début d'année 2024, Adam Beernaert, directeur général de la Protection civile dans le département fait part mardi 2 janvier à franceinfo de la désillusion et de la lassitude des habitants face à "la répétition" des inondations, après novembre et décembre. Certains "retombent dans une situation catastrophique" avec l'impression d'une "répétition sans fin".

Adam Beernaert explique que les "sols sont gorgés d'eau" après les inondations des mois de novembre et de décembre, il n'y a donc "pas assez d'absorption des sols". "Dès qu'il y a une petite pluie, une petite coulée d'eau, l'eau sature", ajoute-t-il. Le directeur général de la Protection civile constate ainsi que "toutes les maisons qui avaient été inondées" les mois précédents "redeviennent inondées".

Cette impression que "ça ne s'arrête" jamais entraîne une certaine désillusion, voire "démotivation" chez les habitants. "Les personnes en ont marre, elles sont dégoûtées", note Adam Beernaert. 

"Certaines personnes pensent même ne pas revenir chez elles parce que c'est devenu invivable".

Adam Beernaert, de la Protection civile du Pas-de-Calais

à franceinfo

Le patron de la Protection civile du Pas-de-Calais rappelle par exemple que certains habitants doivent à nouveau nettoyer leur maison, racheter des meubles pour la énième fois en quelques mois, ce qui "coûte très cher".

Le moral des habitants risque de rester en berne face à l'eau qui continue encore de monter mardi 2 janvier. Pour la troisième fois en deux mois, les secours doivent "recommencer [leurs] opérations de mise en sécurité (...) de nettoyage et d'évacuation de l'eau". "La Protection civile se prépare à intervenir pour pouvoir nettoyer les maisons, sécher les caves, pour que les personnes puissent retrouver une situation normale rapidement", assure son directeur général.

Près de 200 bénévoles spontanés 

Face à cet épisode pluvieux intense, la Protection civile est en effet pleinement mobilisée dans le Pas-de-Calais. Grâce à un appel aux dons, l'association a pu réaliser "plus de 500 interventions gratuitement". Adam Beernaert salue d'ailleurs l'élan de "solidarité" des habitants du département qui ont proposé leur aide.

"Depuis le début de la crise, 1 200 bénévoles de la Protection civile [sont] engagés et 200 bénévoles spontanés ont intégré nos équipes de manière temporaire", affirme-t-il. Il se réjouit de voir que "tout le monde se donne la main et s'aide" dans ces moments. Adam Beernaert rappelle notamment le numéro mis en place par la Protection civile : le 03 74 20 03 07. Les personnes sinistrées peuvent ainsi appeler "gratuitement" ce numéro de téléphone pour bénéficier de l'aide des bénévoles de l'association.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.