Migrants : un réseau de passeurs démantelé près de Calais, 15 personnes interpellées

Plus de 100 000 euros en espèce et des faux papiers ont été saisis mardi 16 novembre lors de l'interpellation de plusieurs membres d'un réseau de passeurs à Calais.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des migrants tentent de traverser la Manche à bord d'une embarcation, entre Sangatte (Pas-de-Calais) et Cap Blanc-Nez, le 27 août 2020. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Un réseau de passeurs de migrants a été démantelé mardi 16 novembre près de Calais, a appris lundi franceinfo de source policière, confirmant une information du journal Le Figaro. Quinze personnes ont été interpellées dont treize placées en détention provisoire. Par ailleus, lors d'une perquisition, plus de 100 000 euros en espèce et des faux papiers ont été saisis.

Les malfaiteurs organisaient les arrivées des migrants en France, parfois depuis des milliers de kilomètres. Certains venaient en bateau depuis la Chine, via la Turquie, avant de passer par l'Allemagne. Les passeurs allaient ensuite chercher ces migrants dans des camps, comme celui de Grande-Synthe (Nord). Ils ont ainsi accumulé plus de trois millions d'euros de bénéfices. 

Au total, une centaine de policiers de l'office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre (Ocriest) et de la brigade mobile régionale de la zone de Lille ont été mobilisés. Ils étaient appuyés d'effectifs du Raid et de la BRI.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.