Cet article date de plus de cinq ans.

Les derniers mineurs isolés ont quitté la "jungle" de Calais

Près de 1 500 mineurs étaient regroupés et hébergés dans un centre d'accueil provisoire (CAP) depuis le 24 octobre dernier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un migrants saluant le départs de mineurs isolés de la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), le 2 novembre 2016.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Ils sont partis en car. Les derniers mineurs isolés ont quitté la "jungle" de Calais (Pas-de-Calais), annonce la préfecture du département, mercredi 2 novembre. Depuis le 24 octobre, 1 500 mineurs isolés étaient regroupés et hébergés dans un centre d'accueil provisoire (CAP). 

Quelque 30 bus avaient été réservés pour ces départs à destination de 60 centres d'accueil et d'orientation dédiés aux mineurs en France, selon la préfecture du Pas-de-Calais. Elle précise que les mineurs ne choisissent pas leur destination mais décident avec qui ils veulent voyager et s'installer.

Venue superviser les départs dans la matinée, la préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio s'était félicitée que l'opération "se passe bien dans le calme". Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, avait quitté peu avant 8h30 l'enceinte du CAP pour Carcassonne et Bolquère (Pyrénées-Orientales) rapidement suivi par d'autres, se rendant notamment à Sainte-Marie-la-Mer (Pyrénées-Orientales) et dans l'Allier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants à Calais

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.