DIRECT. Démantèlement de la "jungle" de Calais : un tiers des migrants ont été évacués aujourd'hui

Entre 6 400 à 8 100 personnes doivent être emmenées vers des centres d'accueil et d'orientation, dans toute la France.

Des migrants évacués du camp de Calais ( Pas-de-Calais), le 24 octobre 2016.
Des migrants évacués du camp de Calais ( Pas-de-Calais), le 24 octobre 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le camp de migrants de Calais vit ses dernières heures. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que 2 318 migrants avaient été évacués, en fin de journée, lundi 24 octobre. L'opération, présentée comme "humanitaire" par l'Etat, consiste à vider le plus grand bidonville de France de ses 6 400 à 8 100 occupants, venus pour la plupart d'Afghanistan, du Soudan ou d'Erythrée avec le rêve de se rendre au Royaume-Uni.

Des mineurs isolés accueillis au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni accueillera "tous les mineurs isolés" de la "jungle" de Calais "dont les attaches familiales en Grande-Bretagne sont établies", a précisé le ministre de l'Intérieur. 400 mineurs isolés ont été "mis à l'abri", lundi.

Une aide supplémentaire versée par le Royaume-Uni. 40 millions d'euros seront versés à la France pour l'accueil des migrants, annoncé Bernard Cazeneuve.

 Ce qui attend les occupants du camp. Les personnes évacuées doivent d'abord être conduites vers "un sas", pour les orienter, après un entretien, en fonction de leur situation personnelle. Elles seront ensuite conduites dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO), disséminés dans toute la France. Vers 9 heures, lundi, un premier car est parti pour la Bourgogne.

.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

19h54 : Le Royaume-Uni accueillera "tous les mineurs isolés" ayant des liens établis outre-Manche, annonce encore Bernard Cazeneuve.

19h43 : Bernard Cazeneuve donne d'autres chiffres à propos de la gestion du camp de migrants de Calais : 1789 personnes en situation irrégulière ont été "éloignées du territoire national, annonce le ministère de l'Intérieur. 33 filières d'immigration clandestine à destination du Royaume-Uni ont été démantelées."

19h38 : 2318 migrants ont été évacués de la "jungle" de Calais aujourd'hui, annonce Bernard Cazeneuve.

18h19 : "On a toujours une énorme affluence, les migrants continuent d'arriver, mais ça se déroule tout à fait normalement." Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais, a dit tout à l'heure sa satisfaction à propos du déroulé de cette première journée de démantèlement du camp.


(EVN)

17h57 : L'évacuation des migrants se poursuit dans la "jungle" de Calais. Vous pouvez regarder notre édition spéciale sur le démantèlement à partir de 18 heures sur la chaîne franceinfo et en direct sur notre site.

16h49 : Des Ethiopiens ont brièvement manifesté devant le hangar où les migrants volontaires pour le départ sont accueillis à Calais, selon une journaliste de L'Express.

16h31 : Notre journaliste Axel Roux se trouve toujours à Calais, où l'évacuation des migrants a commencé ce matin.

15h59 : Bonjour @anonyme. Comme l'explique cet article du Huffington Post, les migrants volontaires pour le départ peuvent choisir parmi deux destinations, proposées en fonction des capacités d'accueil des centres. Une carte de la France leur permet de choisir la région de leur choix. Au total, 451 centres répartis sur le territoire français pourront les accueillir dès aujourd'hui, à l'exception de l'Ile-de-France et de la Corse.

15h54 : Je suis peut être passée à côté de l'info mais comment les migrants de Calais sont-ils repartis sur le territoire français dans les centres d'accueil? Merci

14h56 : France 2 a assisté aux premiers départs des migrants de la jungle, ce matin.

14h37 : La préfecture du Nord-Pas-de-Calais annonce que 1051 migrants ont été évacués à 14 heures, à bord de 25 bus.

14h20 : L'évacuation de la "jungle" concerne notamment les mineurs isolés. Certains vont partir au Royaume-Uni, comme près de 200 jeunes accueillis la semaine dernière par des associations. Reportage.

13h52 : Des affrontements ont opposé des migrants et les forces de l'ordre, cette nuit, dans la "jungle" de Calais. Voici des images de ces incidents.



(DENIS CHARLET / AFP)



(NNOMAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

13h31 : L'évacuation des migrants se poursuit dans la "jungle" de Calais.

13h14 : Quels sont les articles qui vous intéressent le plus aujourd'hui ?

• France 2 a recueilli le témoignage d'une Française qui a passé un an à Raqqa, le fief du groupe Etat islamique en Syrie.

• L'évacuation de la "jungle" a commencé ce matin. Qu'est-ce qui attend les migrants désormais ? Réponse dans cet article de Simon Gourmellet.

• Comment les extra-terrestres se sont-ils invités dans la campagne présidentielle américaine ? Marie-Adélaïde Scigacz s'est penchée sur la question.

13h07 : Retour à Calais, où notre journaliste Axel Roux assiste au démantèlement de la "jungle".

11h16 : Certaines préfectures, comme celle du Calvados, communiquent sur Twitter pour annoncer l'arrivée de migrants venus de Calais.

11h03 : Interrogé par notre envoyé spécial à Calais Axel Roux, le directeur des opérations de Médecins du Monde confie ses inquiétudes sur ce qui arrivera "après le démantèlement". "On sait que des personnes continueront à venir à Calais : y aura-t-il des structures pour les accueillir ?"

10h50 : "C'est une opération dont on souhaite qu'elle se déroule dans le calme et dans la maîtrise. C'est pour l'instant le cas."

En marge d'une intervention lors de rencontres à Paris avec les collectivités territoriales contre la radicalisation, Bernard Cazeneuve a salué le déroulement de l'évacuation de la "jungle" de Calais.