Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Les taxis crient à la concurrence déloyale

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les taxis envisagent de bloquer les accès à la capitale, lundi 15 décembre, suite à une décision de justice autorisant le service UberPOP.

Plusieurs associations de taxis entendent dénoncer une nouvelle fois la concurrence qu'ils considèrent déloyale de certaines voitures avec chauffeurs. Les particuliers peuvent s'improviser chauffeur au volant de leur propre voiture par le biais de l'application UberPOP.
 
"Aujourd'hui, on a des particuliers qui font le même boulot que nous et ils sont moins rémunérés. Ça nous pénalise et ça nous retire du boulot" s'insurge un chauffeur de taxi.

Casser le marché

L'application permet aux particuliers de rentabiliser leur véhicule en partageant une course avec un étranger sur le siège passager. À l'arrivée, l'application suggère un montant à l'automobiliste.
 
D'après la loi, les sommes ne doivent couvrir que les frais du véhicule. Une pratique perçue par les taxis comme une véritable concurrence déloyale. Plusieurs pays européens ont préféré interdire l'application. "L'Espagne l'a interdit, l'Allemagne l'a interdit et la France ne l'interdit pas",  déclare un chauffeur de taxi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.