Cet article date de plus de cinq ans.

Grève des taxis : un mouvement sous tension

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Grève des taxis : un mouvement sous tension
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En région parisienne, plusieurs incidents ont été enregistrés. Les CRS ont même dû intervenir. Le point sur la situation avec France 2.

Les chauffeurs de taxi manifestent ce mardi 26 janvier un peu partout en France. Le jour était à peine levé que les taxis grévistes s'appropriaient déjà le périphérique parisien. Pétards et pneus sont lancés sur les automobilistes, un feu est même allumé sur la chaussée. Pour mettre fin à ces débordements, les CRS investissent les voies. La revendication de ces taxis est unanime et bien précise : "Au nom de tous les taxis de France et d'Europe, je me permets de dire qu'Uber, on devrait l'interdire en France et en Europe", lance l'un d'entre eux.

Un blessé

Uber et les VTC cristallisent la colère des taxis de la capitale. Sur la route des aéroports d'Orly et de Roissy, des barrages sont installés, contraignant les voyageurs à rejoindre les terminaux à pied. Un minibus qui tentait de forcer le barrage a été pris à partie à Orly. Un manifestant est même renversé et blessé à la jambe. À Marseille et Bordeaux, des centaines de taxis ont aussi bloqué la circulation. A Strasbourg, le message est le même, mais la méthode différente : les taxis offrent des courses gratuites, une façon de protester, tout en gagnant la confiance des clients.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.