Meurthe-et-Moselle : un garçon de 13 ans, soupçonné d'avoir tué son père d'une balle dans la tête, mis en examen et incarcéré

Les faits se sont produits à Nancy et remontent à la nuit de mercredi à jeudi. L'adolescent a été entendu par les enquêteurs, tout comme l'un de ses frères et leur mère.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le procureur de la République de Nancy, François Pérain, le 23 avril 2021 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).  (MAXPPP)

Un garçon de 13 ans, soupçonné d'avoir tué son père d'une balle dans la tête à Nancy (Meurthe-et-Moselle), a été mis en examen samedi 9 octobre pour "meurtre sur ascendant" par le procureur de la République de Nancy, rapporte samedi France Bleu Sud Lorraine. Il a été placé en détention provisoire. Selon les premiers éléments de l'enquête, le meurtre a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, lors d'une violente dispute de ses parents.

L'adolescent est allé chercher l'arme de collection de son père

Le jeune garçon, son frère ainsi que leur mère ont expliqué aux enquêteurs que le père de famille avait beaucoup bu d'alcool ce soir-là, et qu'il a ensuite frappé son épouse. Vers 3h du matin jeudi, l'aîné de cette fratrie de cinq enfants est allé chercher l'arme de collection de son père, "est entré dans la cuisine où se trouvait son père et a tiré un coup avec le revolver qui a atteint son père à la tempe", explique François Pérain, le procureur de la République de Nancy. Le père de famille n'était pas connue pour des faits de violences. Il est mort des suites de ses blessures à l'hôpital de Nancy.

Le garçon de 13 ans et son frère se sont ensuite enfuis dans Nancy pour tenter de cacher l'arme du crime, avant de se rendre à la police. En garde à vue, la mère de famille a avoué que son fils était l'auteur du tir, une version confirmée par sa fille de 7 ans qui a aussi assisté à la scène.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nancy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.