La région Grand-Est touchée par une cyber-attaque de grande ampleur, 7 500 agents concernés

"Toutes les mesures ont été prises pour gérer cette attaque", a déclaré sur Twitter Jean Rottner, le président de la région Grand-Est.

Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (SALESSE FLORIAN / MAXPPP)

Depuis une semaine, la région Grand-Est est victime d'une cyber-attaque d'ampleur. Les ordinateurs des agents de la région ainsi que des élus ont été piratés, 7 500 personnes sont concernées, rapporte France Bleu Champagne.

En cause, un virus qui a été introduit dans le système informatique vendredi 14 février. Tous les postes de travail ont été touchés sur les différents sites de la région, en Champagne-Ardenne, en Lorraine et au siège, à Strasbourg. Des lycées ont aussi été victimes du virus. Concrètement, les agents n'ont plus accès à leur boîte mail ni aux logiciels internes, les badges d'accès sont hors service, et les documents sur les serveurs communs sont hors d'accès.

Une quarantaine de personnes mobilisées

A priori, la panne n'a pas de conséquence pour le grand public. La région affirme que la cyber-attaque n'a pas pas permis de récupérer de fichiers financiers ou de fichiers sensibles. Sur Twitter, le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, s'est voulu rassurant : "Toutes les mesures ont été prises pour gérer cette attaque, qui peut encore entraîner quelques retards dans les réponses".

Une quarantaine de personnes des services informatiques de la région sont en effet mobilisées pour un retour à la normale d'ici la fin de la semaine. La région a également dû faire appel à un prestataire externe, ainsi qu'à l'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. Les agents peuvent désormais simplement à nouveau envoyer des mails, mais sans pièce jointe trop volumineuse.