Bas-Rhin : un bar ouvre quelques jours seulement tous les cinq ans afin de conserver sa licence IV

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Un bar du Bas-Rhin ne lève le rideau que tous les cinq ans, et pour quelques jours seulement, afin de conserver sa licence IV. Mais ce n'est pas la seule raison. Reportage. -
Bas-Rhin : un bar ouvre quelques jours seulement tous les cinq ans afin de conserver sa licence IV Un bar du Bas-Rhin ne lève le rideau que tous les cinq ans, et pour quelques jours seulement, afin de conserver sa licence IV. Mais ce n'est pas la seule raison. Reportage. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Gaschy, C.Feix, St. Sturtzer
France Télévisions
France 2
Un bar du Bas-Rhin ne lève le rideau que tous les cinq ans, et pour quelques jours seulement, afin de conserver sa licence IV. Mais ce n'est pas la seule raison. Reportage.

Dans le bar du "Tonneau d'or" de Saasenheim (Bas-Rhin), il suffit aux clients de s'asseoir sur les chaises d'époque ou d'enlacer le vieux comptoir pour redevenir adolescents le temps d'un verre. Ils se revoient jeunes footballeurs. "On venait aussi parce qu'il y avait une des premières télés qui était ici", indique Gilles Weissmann, client de l'époque. "J'ai connu mon épouse au bistrot, puisque c'était la fille du patron", témoigne Bernard Lauffenburger, lui aussi client de l'époque.

Ouverture jusqu'au 8 octobre

Le "Tonneau d'or" de la famille Marx replonge dans les souvenirs après avoir tiré le rideau en 1987. Tous les cinq ans, trois générations se mobilisent pour ouvrir quelques jours. C'est indispensable pour conserver la licence IV et le droit de vendre de l'alcool. "On a beaucoup de gens du village qui viennent nous rendre visite et qui viennent boire un coup, et on sent qu'il y a quand même besoin de ce lien social", estime Anne-Marie Neeff, fille de la propriétaire. Le "Tonneau d'or" est ouvert jusqu'au 8 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.