Cet article date de plus de neuf ans.

Gallois : "Le problème en France, c'est le diesel"

Le commissaire à l'investissement aurait souhaité dénoncer la fiscalité avantageuse appliquée à ce carburant. Mais il dit avoir "manqué de courage". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le commissaire à l'investissement, Louis Gallois, a été auditionné par les commissions des finances et des affaires économiques de l'Assemblée nationale, mercredi 7 novembre.  (BERTRAND GUAY / AFP)

ECONOMIE – Mea culpa. Louis Gallois a estimé que "le problème en France, c'est le diesel", mercredi 7 novembre, mais qu'il a "manqué de courage" pour l'écrire dans son rapport sur la compétitivité, remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Le commissaire à l'investissement était entendu par les commissions des finances et des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Louis Gallois critique notamment "les avantages fiscaux dont bénéficie actuellement" ce carburant. "A titre personnel, j'estime qu'on ne pourra pas s'exonérer d'un débat sur le prix du diesel", a précisé le commissaire à l'investissement, dans un entretien accordé au site des Echos. Mais Louis Gallois s'est finalement retenu, "même si à certains égards ça pouvait un peu [le] démanger". A cela deux raisons : "le prix de l'essence, (...) décisif pour un certain nombre de personnes qui travaillent" et"les difficultés de l'automobile".

Avant la sortie du rapport, le quotidien Le Figaro avait écrit que la fiscalité sur le diesel figurerait bien dans le texte, avant que Louis Gallois ne démente l'information. En revanche, le rapport compte plusieurs propositions en matière énergétique. Aucune n'a finalement été retenue dans le pacte adopté par le gouvernement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.