Les perdants et les gagnants des effectifs dans la fonction publique

Les ministères ont reçu jeudi leur "lettre plafond" qui "fixe les autorisations de dépenses de chaque mission de l'Etat". 

Le ministère de l\'Economie et des Finances, rue de Bercy, à Paris (12e).
Le ministère de l'Economie et des Finances, rue de Bercy, à Paris (12e). (MANUEL COHEN / AFP)

Ils ont reçu leur "lettre plafond". Les ministères ont eu connaissance, jeudi 2 août, de l'enveloppe qui leur est attribuée d'ici à 2015,  notamment en termes d'effectifs. Objectif : baisser les dépenses de fonctionnement de 7% entre 2012 et 2013 et de 2,5% par an des effectifs publics d'ici à 2015, hors éducation, justice et sécurité, les trois priorités budgétaires du gouvernement. FTVi vous présente la répartition des parts du gâteau, entre les gagnants et les perdants. 

Les gagnants : l'éducation, la justice et la sécurité

 

- L'éducation : + 11 000 postes 

"Environ 40 000 postes" seront créés dans l'enseignement, la justice et la sécurité "sur trois ans" (2013-2015), dont 11 000 en 2013 : 10 000 dans l'Education nationale et l'enseignement supérieur. Au total, 60 000 postes doivent être créés dans l'Education nationale pendant le quinquennat.

 

- La justice et la sécurité : + 1 000 postes

Autour d'un millier de postes sont créés dans les secteurs de la justice et de la sécurité (police et gendarmerie). 

Les perdants : la défense, l'économie, le logement et l'écologie
 
- La défense : - 7 200 postes
 
En termes de baisse des effectifs, le ministère de la Défense est le plus sollicité avec 7 200 postes en moins. Mais cette réduction était prévue par la loi de programmation militaire de 2008, indique-t-on tant à Matignon qu'au ministère de la Défense. Six milliards d'euros de commandes sont également gelés dans le secteur.
 
- L'économie et les finances : - 2 500 postes
 
Au ministère de l'Economie et des Finances, entre 2 000 et 2 500 emplois disparaîtront, mais le nombre d'agents des douanes augmentera pour pouvoir vérifier l'application de la taxe poids lourds.
 
- Logement et écologie : - 1 300 postes
 
Les ministères du Logement et de l'Ecologie subiront quant à eux une amputation globale de 1 300 postes.
 
 
Après ces coupes budgétaires, le gouvernement va désormais travailler sur les recettes. Le projet de loi de finances pour 2013 et le budget pluriannuel 2013-2015, prévu par la Loi d'orientation des finances publiques, seront présentés dans la deuxième quinzaine de septembre en Conseil des ministres avant d'être examinés au Parlement.