Fichés S : pourquoi les listes sont-elles si secrètes ?

Seuls les services de police, de gendarmerie et les préfets ont connaissance de l'identité des fichés S. Pourquoi ? Les explications de Dominique Verdeilhan.

France 2

Le maire d'Évreux a récemment fait savoir qu'il souhaitait connaitre la liste des fichés S dans sa ville, ce qui est impossible. Pourquoi les identités des personnes fichées S sont-elles si sensibles ? "Tout simplement parce que la fiche S est un outil de surveillance", explique Dominique Verdeilhan, en direct du ministère de l'Intérieur à Paris. Il poursuit : "Ce n'est pas une preuve de culpabilité ni de dangerosité, ce n'est pas un casier judiciaire, mais une fiche de renseignement".
 
Un risque d'une utilisation discriminatoire
 
Aujourd'hui, seulement la moitié des personnes fichées S l'est, par exemple, pour leur appartenance à la mouvance islamiste. Pour les services de police, c'est un élément d'enquête qui doit rester secret. Pas question que la fiche S soit utilisée par un futur employeur comme motif discriminatoire. "Mais la préoccupation des maires n'en est pas moins légitime, nous dit-on ce jeudi soir au ministère de l'Intérieur", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT