Cet article date de plus de dix ans.

Face à la radicalisation de la protestation, Brice Hortefeux juge "inacceptables" les blocages de dépôts carburants

Le ministre de l'Intérieur a qualifié aussi d'"irresponsables" ces blocages estimant qu'ils peuvent "menacer désormais le fonctionnement des services publics et des services de secours et d'urgence".A propos des "voyous" qui "se greffent" sur les manifestations lycéennes, ils ne resteront pas "impunis", a-t-il assuré.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, lors d'une conférence de presse Place Beauvau, le 20 octobre 2010. (AFP)

Le ministre de l'Intérieur a qualifié aussi d'"irresponsables" ces blocages estimant qu'ils peuvent "menacer désormais le fonctionnement des services publics et des services de secours et d'urgence".

A propos des "voyous" qui "se greffent" sur les manifestations lycéennes, ils ne resteront pas "impunis", a-t-il assuré.

"La situation actuelle ne saurait durer sans de très graves conséquences pour notre vie en société, notre économie, mais aussi la santé et la sécurité de nos concitoyens", a ajouté mercredi M. Hortefeux lors d'une conférence de presse Place Beauvau.

"Nous continuerons à débloquer autant que nécessaire ces dépôts, car quelles que soient les préoccupations et les revendications, l'immense majorité n'a pas à subir la loi d'une minorité", a poursuivi le ministre.

A propos des manifestations lycéennes contre le projet de réforme des retraites, M. Hortefeux a prévenu : "Nous ne laisserons pas les voyous impunis", a-t-il dit au lendemmain d'incidents survenus en marge des manifestations, notamment en Ile-de-France et à Lyon où "1.300 casseurs, dont la moitié de mineurs, ont semé la terreur dans le centre ville", a-t-il relevé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.