En Savoie, un homme de 24 ans tue son père et son petit frère

Son deuxième frère, également pris pour cible, est dans le coma. On ignore les raisons de son geste.

Le drame s\'est produit au domicile de la famille, à Bozel (Savoie), le 26 juillet 2012.
Le drame s'est produit au domicile de la famille, à Bozel (Savoie), le 26 juillet 2012. (THIERRY GUILLOT / LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ / MAXPPP)

Un homme de 24 ans est soupçonné d'avoir abattu son père ainsi que son frère de huit ans et d'avoir grièvement blessé son deuxième frère de 17 ans, jeudi 26 juillet, près de Courchevel (Savoie), a indiqué le parquet de Chambéry. Le suspect a été arrêté au domicile familial de Bozel et placé en garde à vue à la gendarmerie d'Albertville. Le deuxième frère de 17 ans est dans le coma et son pronostic vital est engagé. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, les victimes auraient été tuées par balles dans l'après-midi, "mais les constatations sur les corps n'ont pas encore été réalisées", a indiqué la substitut du procureur. Les raisons de son geste sont pour l'instant inconnues. Une enquête de flagrance pour assassinat a été ouverte, car "on a des éléments laissant penser qu'il y a préméditation", a poursuivi la magistrate. 

Les enquêteurs ont trouvé une arme de poing au domicile familial, raconte Le Dauphiné libéré. La mère du suspect, qui aurait également été frappée, "a réussi à s'enfuir et à donner l'alerte", a indiqué une source proche de l'enquête. "Elle a été hospitalisée et sera entendue dès qu'elle sera audible".

Le jeune homme avait souffert de troubles psychiatriques

Le parquet de Chambéry a demandé que le gardé à vue soit examiné par un psychiatre. "Il a déjà eu des troubles psychiatriques. Le parquet a missionné un expert psychiatrique pour faire un examen", a déclaré le procureur de la République de Chambéry, Jean-Pierre Valensi, vendredi à la mi-journée. Des témoignages de voisins recueillis sur place le laissaient déjà entendre.

La famille touchée par ce drame était connue dans la région d'Albertville et dans la vallée de la Tarentaise. Le père, quinquagénaire, a fait fortune en brevetant un isolant pour maison et en créant une entreprise à Gilly-sur-Isère, à une quarantaine de kilomètres de Bozel, indique Le Dauphiné.