En France, les vignerons s'attendent à un très bon cru pour 2015

Alors que les premières vendanges démarrent dans un mois, toutes les conditions sont réunies pour que l'année 2015 soit un très bon millésime.

FRANCE 2

Si le manque de pluie n'a pas arrangé le chiffre d'affaires des agriculteurs, il a en revanche fait celui des viticulteurs. Les 40% de précipitions en moins par rapport à la moyenne des trente dernières années leur fait promettre un très bon cru pour l'année 2015. À un mois du début des vendanges, Emmanuel Luneau a le sourire. Avec quinze jours d'avance, les grains de raisin de ce viticulteur s'éclaircissent sur les grappes. C'est la promesse d'un bon millésime. "Tout est bien homogène et aujourd'hui on voit qu'il n'y a pas de grains pourris [...]. La vendange est saine, on s'achemine vers une belle récolte", explique Emmanuel Luneau.

Millésime exceptionnel

En dix-huit ans, ce vigneron l'assure, il n'a connu que cinq étés comme celui-ci : "La clé, c'est l'ensoleillement avec très peu d'eau, parce que la vigne ne souffre pas beaucoup. Elle va puiser assez loin des réserves donc elle n'a pas besoin de beaucoup d'eau".

En Alsace, Jean-Pierre Gilg, lui aussi viticulteur, veut croire à un millésime exceptionnel pour 2015 même s’il sait que la météo du mois d’août peut ruiner les promesses du printemps. "On n'a quasiment jamais eu d'orage depuis le début [...]. Je suis assez confiant. J'espère que je ne serai pas contredit", explique Jean-Pierre Gilg .

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vignes à Gruissan (Aude).
Des vignes à Gruissan (Aude). (FELIX ALAIN / AFP)