Électricité : des associations montent au créneau face à la hausse des prix

Dès samedi 1er juin, les tarifs de l'électricité vont enregistrer une hausse de 5.9 %. Une augmentation contestée par des associations de consommateurs. Le point en plateau avec le journaliste David Boéri.

FRANCE 3

Une hausse record depuis plus de dix ans. À partir du samedi 1er juin, les Français vont voir une hausse de leurs prochaines factures d'électricité. "Pour un ménage qui fonctionne à l’électricité au tarif bleu EDF, la facture est en moyenne de 1400 euros par an. 5,9% de hausse va donc représenter 85 euros de plus à payer chaque année", détaille en plateau le journaliste David Boéri. Mais cette augmentation des prix n'est pas uniquement valable pour la France. "Cette hausse est justifiée par la flambée de l'électricité en Europe depuis un an. La France n'est pas un cas isolé. Cette année, les factures ont grimpé dans la plupart des pays de l'Union européenne", ajoute David Boéri.

Les associations en colère contre le gouvernement

Les associations de consommateurs reprochent au gouvernement de ne pas avoir activé certains leviers pour limiter la hausse réglementaire."Le tarif bleu EDF se découpe en trois parties sensiblement égales : il y a les coûts de production, les coûts d'acheminement, c'est-à-dire le réseau pour transporter l'électricité sur tout le territoire, et l'ensemble des taxes qui représente près de 36% de la facture .Il était techniquement possible de les baisser. En pleine crise des 'gilets jaunes', le gouvernement avait laissé entendre que la piste était à l'étude, mais on voit qu'elle n'a pas été retenue", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les tarifs réglementés de l\'électricité vont progresser de 5,9% en moyenne, le 1er juin 2019. 
Les tarifs réglementés de l'électricité vont progresser de 5,9% en moyenne, le 1er juin 2019.  (ALAIN JOCARD / AFP)