Deux heures de coupures électriques par abonné en 2010

Les collectivités locales dénoncent une "spectaculaire dégradation" de la distribution d'électricité par ERDF, marquée par une hausse du nombre de coupures.

Lignes à haute tension à Villejust (Essonne), le 8 juillet 2011.
Lignes à haute tension à Villejust (Essonne), le 8 juillet 2011. (FRED DUFOUR / AFP)

Deux heures. C'est en moyenne la durée de coupure d'électricité connue par les abonnés d'ERDF en 2010, révèle le quotidien Le Parisien jeudi 24 novembre. Un constat vivement critiqué par les collectivités locales, qui parlent d'une "spectaculaire dégradation" de la distribution d'électricité par ERDF.

Le chiffre de 119 minutes est issu du livre blanc (en PDF) de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR). Cette durée est plus de 21 % plus élevée que le temps moyen de coupure sur l'ensemble de la période 2005-2010, souligne la FNCCR, qui représente les collectivités locales sur le volet des services publics dans l'énergie, l'eau et l'assainissement. Dénonçant "des abus de monopole" d'ERDF (qui contrôle 95 % du réseau de distribution), la FNCCR propose de "donner aux collectivités un pouvoir de contrôle".

"Fracture électrique"

"Certains usagers ont subi quelques minutes d'interruption de service (de l'ordre de trente minutes en Ile-de-France) mais d'autres plusieurs heures (jusqu'à plus de dix heures dans certains départements)", affirme la fédération en dénonçant "une véritable fracture électrique".

De son côté, ERDF conteste ces accusations en affirmant avoir "stabilisé en 2010" le temps de coupure moyen, qui "devrait encore s'améliorer en 2011" grâce à un effort d'investissement de 2,8 milliards d'euros dans la modernisation du réseau, "soit près de deux fois plus qu'en 2005".