Des "propos rapides, irréfléchis et superficiels" : le maire de Dunkerque répond à Catherine Deneuve

Dans une interview, l'actrice a résumé la ville du Nord en trois mots : tristesse, alcool et cigarettes. Patrice Vergriete lui répond dans "La Voix du Nord" et dans "Le Point".

Patrice Vergriete, lors de la campagne municipale à Dunkerque (Nord), le 27 mars 2014.
Patrice Vergriete, lors de la campagne municipale à Dunkerque (Nord), le 27 mars 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

"Le jugement de Catherine Deneuve est à côté de la plaque", lâche le maire divers gauche de Dunkerque (Nord), au journal Le Point, mardi 12 mai. Patrice Vergriete rejoint ainsi l'indignation de ses concitoyens après les propos polémiques de l'actrice, qui a déclaré dans une interview au magazine Elle, après le tournage à Dunkerque de son nouveau film La Tête haute : "Ça m’a semblé d’une tristesse, cette ville ! C’est un port, certes, mais ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l’alcool."

"Madame Deneuve a-t-elle seulement posé ses yeux sur notre longue et belle plage de sable fin ?", s'interroge le maire de la ville dans La Voix du Nord, qui se demande aussi comment on peut "porter un jugement après n'avoir passé que quelques heures dans notre cité, entre deux allers-retours entre les palais de justice et son hôtel casselois."

"Cela m’agace profondément"

Le maire reproche par ailleurs, dans Le Point, à Catherine Deneuve, de s'être montrée distante durant tout le tournage du film : "Elle porte donc un jugement définitif en ayant peu vécu dans la ville et pas du tout rencontré les habitants : elle a même refusé tout contact avec les journalistes locaux."

Patrice Vergriete regrette aussi l'impact d'une telle déclaration : "Voilà quelqu’un qui arrive avec une aura et sort une bêtise mais dont il restera toujours quelque chose dans l’imaginaire collectif de ceux qui ne nous connaissent pas. Cela m’agace profondément. Au passage, je vous signale que je n’ai jamais fumé une cigarette de ma vie." Enfin, le maire conclut son interview en invitant Catherine Deneuve à venir visiter la ville pendant une journée pour changer son jugement.