Cet article date de plus de dix ans.

Des milliers de personnes ont manifesté jeudi à Paris pour une meilleure reconnaissance de cette profession

Les sages-femmes, dont le mouvement était soutenu par le Conseil de l'ordre de la profession, souhaitent une évolution de leur statut avec la reconnaissance de leur niveau d'étude (bac+5) ainsi qu'une revalorisation de leur salaire et des cotations de leurs actes médicaux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La manifestation parisienne des sages-femmes le 12 mai 2011 (AFP - FRANCOIS GUILLOT)

Les sages-femmes, dont le mouvement était soutenu par le Conseil de l'ordre de la profession, souhaitent une évolution de leur statut avec la reconnaissance de leur niveau d'étude (bac+5) ainsi qu'une revalorisation de leur salaire et des cotations de leurs actes médicaux.

Elles réclament une autonomie de leur formation initiale au sein de l'université, comme les médecins et les dentistes.

Actuellement, 23.870 sages-femmes exercent en France, dont moins de 2 % d'hommes, selon les chiffres officiels.

Le traitement net mensuel d'une sage-femme de classe normale dans la fonction publique hospitalière est de 1621 euros en début de carrière et de 2691 euros en fin de carrière, primes et indemnités comprises.

Les chiffres de grévistes, qui peuvent être réquisitionnés dans les hôpitaux publics, n'étaient pas disponibles jeudi soir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.