Cet article date de plus de six ans.

Crues dans le Sud-Ouest : près de 15 000 pompiers mobilisés

Les Pyrénées-Atlantiques sont toujours placées en vigilance "orange", vendredi. Une trentaine du département du Sud-Est restent menacés par les orages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les secours interviennent après les inondations à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), le 4 juillet 2014. (DANIEL VELEZ / AFP)

Près de 15 000 sapeurs-pompiers, trois hélicoptères de la sécurité civile, des gendarmes et des policiers ont été mobilisés dans la nuit de jeudi à vendredi 4 juillet dans le sud-ouest de la France, placé en "alerte orange", selon le ministère de l'Intérieur. Le Pays basque a été le plus touché, avec des crues d'une rare violence, entraînant la mort d'une personne âgée tandis que des dizaines d'autres ont du être hélitreuillées, bloquées par une soudaine montée des eaux.

Des secouristes se servent de leur planche de surf pour aller chercher des personnes victimes des inondations à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), le 4 juillet 2014. (DANIEL VELEZ / AFP)

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a présenté "ses condoléances très sincères" à la famille et aux proches de la victime, un homme de 84 ans emporté par les vagues au Pays basque. Des mesures d'indemnisation "au titre des catastrophes naturelles" seront par ailleurs prises "en urgence", indique le ministère dans son communiqué. 

FRANCE 3

Le Sud-Est en "alerte orange" aux orages

Au total, à la mi-journée, 29 départements en France, contre 31 auparavant, essentiellement dans le Sud-Est, sont encore placés en "alerte orange" face aux risques d'orages. L'alerte est valable jusqu'à vendredi 23 heures. Il s'agit des départements situés dans les régions Alsace, Auvergne, Franche-Comté et Rhône-Alpes, ainsi que l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, la Côte-d'Or, le Gard, l'Hérault, la Lozère, la Haute-Marne, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Vaucluse et les Vosges. Les Pyrénées-Atlantiques restent en alerte pour les inondations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.