Côtes-d'Armor : plus de 200 participants à une fête clandestine, deux personnes placées en garde à vue

Les deux personnes interpellées sont suspectées d'être les instigateurs de la fête. Soixante autres participants ont été verbalisés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un gendarme à Carbon-Blanc (Gironde), le 2 mars 2021. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Deux personnes ont été placées en garde à vue et soixante verbalisées à la suite d'une fête clandestine qui s'est déroulée sur la commune littorale de Binic-Etables-sur-Mer (Côtes-d'Armor), à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Saint-Brieuc, et à laquelle participaient "plus de 200 personnes", a annoncé dimanche 9 mai la préfecture. 

"Les deux personnes soupçonnées d'être les organisateurs de la festivité ont été interpellées et placées en garde à vue pour travail dissimulé, nuisances sonores, non-respect des dispositions encadrant les rassemblements festifs musicaux, mise en danger délibérée de la vie d'autrui", précise le communiqué de la préfecture. "Soixante personnes ont été verbalisées pour des infractions aux règles sanitaires prises pour lutter contre la pandémie de Covid19 (...) Plus de 200 personnes étaient présentes et se sont rapidement dispersées à l'arrivée des gendarmes", a ajouté la préfecture.

Le matériel ayant servi à la commission de l'infraction a été saisi (alcool, enceinte notamment) ainsi que 800 euros. "La fête, dans une propriété louée sur le Bon Coin, a été signalée sur les réseaux sociaux, l'entrée et l'alcool étaient payants. Pour l'essentiel les personnes venaient de Bretagne", a assuré la préfecture. Les gendarmes ont été "alertés par des voisins".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.