Reportage "C'est dix fois plus agréable" : pour éviter l'avion ou le ferry, des touristes choisissent le voilier pour rejoindre la Corse

Pour rejoindre la Corse depuis le continent, il y a le ferry ou l'avion. Cet été, il y a désormais une autre option pour traverser la mer Méditerranée. Elle est plus écologique mais coûte un peu plus cher : le voilier.
Article rédigé par Agathe Mahuet, France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Il faut compter entre 18 et 20 heures de traversée pour relier Saint-Raphaël et Calvi. (Agathe Mahuet / Radiofrance)

Après un coup d'œil aux cartes météo, la vérification des gilets de sauvetage, c'est le départ. "Nous quittons le port pour Calvi", annonce par talkie-walkie Frédéric, le commandant du voilier. Ce monocoque de 15 mètres de long effectue tout l'été des liaisons quotidiennes entre Saint-Raphaël et Calvi, sur la côte nord-ouest de la Corse. C'est une initiative de la société Sailcoop. L'idée est d'essayer de proposer une alternative un peu plus écologique à l'avion ou au ferry pour traverser la Méditerrannée, deux options gourmandes en carburant et donc, émettrices de gaz à effet de serre. 

>> VIDEO. Départs en vacances : comment être un touriste éco-responsable ?

Cette traversée va durer entre 18 et 20 heures. À bord, Jérôme, un passager belge de 30 ans va rejoindre des amis en Corse et il est convaincu qu'on ne peut plus consommer comme avant : "J'essaie de montrer aux gens qu'il y a moyen de le faire. J'ai pris le train depuis Bruxelles donc il y a moyen d'aller de Bruxelles à Calvi ou plus loin encore en Corse, en presque 'zéro carbone'."

Jérôme, un Belge de 30 ans, a pris le train depuis Bruxelles jusqu'à Saint-Raphaël, avant de rejoindre la Corse en voilier. (Agathe Mahuet / Radiofrance)

Pour ce voyage, le bilan est presque "zéro carbone" car faute de vent suffisant, la moitié du trajet se fait finalement au moteur et non pas, à la voile. En 2022, en moyenne, quatre litres et demi de gasoil ont été consommés par passager. C’est au nom de cet intérêt écologique que l’entreprise Sailcoop a décroché un feu vert pour tester une ligne quotidienne cet été.

Un aller simple à bord de ce monocoque de 15 mètres de long coûte 240 euros. (Agathe Mahuet / Radiofrance)

Cela a un coût. L'aller simple en voilier est à 240 euros par personne, contre 40 euros en moyenne pour un ferry et souvent moins de 100 euros en avion. Malgré tout, pour les huit passagers qui peuvent monter à bord, c'est une expérience différente. "Les vacances démarrent vraiment sur le bateau, estime Frédéric, le commandant. Alors que quand on prend l'avion, on a hâte d'arriver à l'aéroport pour être en Corse et être en vacances".

S'il n'y a pas assez de vent, le trajet se fait au moteur et non pas, à la voile. (Agathe Mahuet / Radiofrance)

Les passagers peuvent profiter du paysage : mer d'huile, personne à l'horizon, un léger roulis se fait entendre. Un dîner est servi à bord, face au coucher de soleil et pour les plus chanceux, face à quelques dauphins. Une fois la nuit tombée, chacun rejoint sa cabine, boisée et douillette. Le lendemain, le voilier navigue encore un peu pour arriver jusqu'à sa destination, le port de Calvi. "À peu de chose près, on met le même temps qu'en ferry mais c'est dix fois plus agréable. C'était une très belle traversée", assure Jérôme.

Une liaison continent-Corse en voilier - Le reportage d'Agathe Mahuet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.