Emmanuel Macron en Corse : un grand pas vers l’autonomie de l’île

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Emmanuel Macron en Corse : un grand pas vers l’autonomie de l’île -
Emmanuel Macron en Corse : un grand pas vers l’autonomie de l’île Emmanuel Macron en Corse : un grand pas vers l’autonomie de l’île - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T. Curtet, J. Wittenberg, S. Lisnyj, J. Kelly
France Télévisions
franceinfo
C’est la première fois qu’un président de la République parle aussi clairement de l’autonomie de la Corse. En déplacement à Ajaccio (Corse-du-Sud), jeudi 28 septembre, Emmanuel Macron donne six mois aux élus de l’île pour trouver un accord avec le gouvernement.

Le président de la République vient de terminer son discours, les élus corses se lèvent et l’applaudissent. Gilles Simeoni, le leader autonomiste, vient le saluer. Entre la Corse et Emmanuel Macron, la glace vient d’être brisée, car dans son discours, il a prononcé les mots attendus. "Ayons l’audace de bâtir une autonomie à la Corse, dans la République. Ce ne sera pas une autonomie contre l’État, ni une autonomie sans l’État, mais une autonomie pour la Corse et dans la République", a déclaré Emmanuel Macron.

Une nouvelle relation à construire

Il s’est aussi dit favorable à l’inscription dans la Constitution de spécificités corses. Cela donnera plus de place à la langue corse dans l’enseignement et l’espace public. Pour le foncier, le président souhaite des dispositifs fiscaux pour lutter contre la spéculation immobilière. Le chef de file des autonomistes ne boude pas ces avancées. "Il y a une ouverture de la part du président de la République, maintenant tout reste à faire. Au travail maintenant pour construire cette autonomie et cette solution politique globale", s’est exprimé Gilles Simeoni, président autonomiste du Conseil exécutif, à ce sujet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.